Skip to content

Médecine manuelle

Doc: a046009
Bulletin: 46 p. 25
Date: 16/09/1989
Origine: CN
Thèmes:
Aperçu

« Précédent 

 Suivant »

Aperçu

Médecine manuelle

Le Conseil poursuit l'examen de la question posée par le Groupement Belge de Médecine Manuelle, concernant la pratique de certains kinésithérapeutes et ostéopathes (Bulletin n° 45, p.15).

Le Conseil prend connaissance des trois notes établies par trois de ses membres. La médecine manuelle n'est pas une spécialité reconnue, mais une technique. Elle relève des actes diagnostiques et thérapeutiques réservés par l'arrêté royal du 10 novembre 1967 aux docteurs en médecine. Les kinésithérapeutes ne peuvent donc exercer la médecine manuelle de façon autonome, mais le fait que des kinésithérapeutes acquièrent une formation spéciale afin d'exécuter le plus correctement possible des actes de médecine manuelle sous la responsabilité et le contrôle d'un médecin, ne peut soulever aucune objection.

Le Bureau fera une synthèse des trois notes déposées et la discussion sera poursuivie lors d'une prochaine séance. Le Conseil décide d'écrire dès maintenant la lettre suivante au Président de l'Institut Supérieur d'Education Physique et de Kinésithérapie de l'U.L.B.:

A l'occasion d'une demande d'avis relative au statut des pratiquants de médecines non traditionnelles, le Conseil national de l'Ordre des médecins désire être renseigné au sujet de l'enseignement de l'ostéopathie et de la médecine manuelle à l'U.L.B.

En particulier le Conseil aimerait connaître les conditions d'admission (médecin ou non médecin), le programme et les certificats délivrés de cet enseignement et si ces étudiants comptent exercer une spécialité médicale.

« Précédent 

 Suivant »

Aperçu