Skip to content

Antibiothérapie

Doc: a072022
Bulletin: 72 p. 49
Date: 20/01/1996
Origine: CN
Thèmes:
Aperçu

« Précédent 

 Suivant »

Aperçu

Antibiothérapie

Le Conseil provincial de Flandre occidentale soumet au Conseil national sa réponse à la demande d'une Commission d'hygiène hospitalière concernant une politique réfléchie en antibiothérapie
La proposition de réponse a été approuvée par le Conseil national en sa réunion du 20 janvier 1996.

Avis du Conseil provincial de Flandre occidentale :

Les articles du Code de déontologie médicale s'appliquant à cette matière sont les articles 34 à 37 inclus concernant la qualité des soins.

L'article 34 dispose que, tant pour le diagnostic que pour le traitement, le médecin s'engage à agir suivant les données actuelles et acquises de la science.

L'article 36 dit que le médecin jouit de la liberté diagnostique et thérapeutique.

En cas d'intérêts opposés, l'article 36 reste subordonné à l'article 34.

En ce qui concerne l'application dans la pratique, il paraît logique au Bureau (Conseil) que celle-ci soit assumée par les structures légalement prévues :

  1. Le Comité de l'hygiène hospitalière, s'il y en a un, ou le médecin émet un avis.

  2. Le médecin-chef en surveille l'application.

L'ensemble de mesures stratégiques n'appelle pas d'objection déontologique quant à son contenu.

En cas de contestation, la médiation du Conseil médical est en premier lieu requise. Si cette étape ne donne pas de résultat, il peut ensuite être fait appel au Conseil provincial.

« Précédent 

 Suivant »

Aperçu